helloargentina

10 jours à Buenos Aires

Ecrit par Anticocotte sur . Publié dans Restaurants, Uncategorized

Me revoilà ! Je reviens de 10 jours de rêve en Argentine avec mon fiancé. Dans cet article je partage avec vous mes expériences…restaurants, visites, art, bars, shopping…

http://www.anticocotte.fr/

J’avais envie de découvrir l’Argentine, je n’avais que 10 jours, nous avons donc choisi sa capitale : Buenos Aires. Communément appelé le petit Paris, j’ai dévoré mon Lonely Planet (dont les prix annoncés ne sont pas à jour, soit dit en passant) et suis partie à la découverte de cette interminable ville ensoleillée et colorée !

Mon avis global est très positif, même si les rues ne sont pas du dernier chic, Buenos Aires a ses quartiers. Les plus chics : Belgrano, Monserrat (La Casa Rosada et Plaza de Mayo), Puerto Madero (le port et hôtels de luxe), Microcentro (quartier des finances)… Les plus Arty : Palermo Viejo, Soho et Hollywood ou encore la Boca bien qu’il fasse parti également des quartiers les plus pauvres (et les plus dangereux si on s’éloigne de la masse touristique.)

SE LOGER

Après de longues heures à la recherche de l’hôtel parfait qui répondra à l’ensemble de nos demandes : être dans le quartier de Palermo, avoir une piscine exposée tout au long de la journée, disponible en haute saison et plutôt joli… Nous avons perdu tout espoir : des pataugeoires en guise de piscine, une exposition de 9h à 11h du matin, des prix exorbitants ou un quartier beaucoup trop excentré… 

Puis, pour la première fois, nous avons testé Air BnB et nous sommes plus que ravis de notre expérience. Un appartement de 55m2, avec 2 piscines au coeur de Palermo Hollywood.

SE RESTAURER

Voici une liste des restaurants auxquels nous avons petit déjeuné, brunché, déjeuné, diné… leurs adresses et mon avis qui va avec !

  • Oui OuiNicaragua 6068, Palermo Hollywood.

Réputé comme l’un des meilleurs brunch de la capitale, Oui Oui attire les jeunes branchés de Buenos Aires et les touristes friands de leur cuisine : du sucré et du salé à toute heure de la journée. J’ai pu gouter à leur fameux hamburger, leur bagel au saumon, leurs croissants briochés, leur délicieuse limonade, leur gaufre au dulche de leche (confiture de lait, assimilée à du caramel, proposé partout en Argentine) mais aussi leurs pommes frites (papás) au vinaigre – on aime ou on aime pas, mais au moins je vous aurai prévenu.

Prix du Brunch moyen pour 2 personnes : 15 euros.

  • OlsenGorriti 5870, Colegiales.

Plus moderne, plus guindé. Le service n’a vraiment pas été optimal alors que l’endroit est magnifique. Le restaurant est un ancien loft avec une immense hauteur sous plafond, une cheminée contemporaine au centre, du bois et du fer un peu partout ainsi qu’une immense baie vitrée qui donne sur un jardin très agréable pour y siroter un dernier verre après le repas.

Si le restaurant n’a pas de souci à se faire côté réputation car fréquenté par les artistes, les mannequins et autres starlettes locales, le service lui devrait être revu. L’homme à l’accueil nous prend de haut dès que nous lui disons ne pas avoir réservé alors que 2 clients se battent en duel à l’intérieur et qu’en pleines fêtes de Noël, la ville est vidée de tout ses jet-setteur. Puis, le service ne suit pas non plus : la carte propose des oeufs brouillés ou une omelette mais lorsque je demande un oeuf au plat, là tout de suite on perd ses moyens et on nous refuse la requête « parcequ’il n’y a pas ».

J’avais qu’une seule envie, me lever et leur dire :

  • La FaenaMartha Salotti 445, Puerto Madero.

La Faena est l’un des hôtels les plus luxueux de Buenos Aires avec l’Alvear Palace Hôtel. Entièrement décoré par Starck et son propriétaire le couturier Alain Faena, l’hôtel propose des chambres et des suites sublimes, un restaurant gastronomique, un bistrot d’ambiance inspiré de la Belle Epoque. L’hôtel est accessible aux visiteurs et aux amoureux des prouesses architecturales de Philippe Starck. Si vous souhaitez passer la journée au bord de la piscine du Faena + Accès au SPA et salle de sport, il faudra compter 150 US$ la journée par personne. Ce qui représente tout de même un budget dès qu’on est 2 !

Prix de la nuit  en chambre classique : à partir de 579 US$

  • MarceloAv Pres. Figueroa Alcorta 3415, Palermo.

Le Marcelo est le restaurant du MALBA, Musée d’art latino-américain de Buenos Aires (présentation ci-après). Après une visite des différentes oeuvres du musée, nous avons décidé d’aller déjeuner au Marcelo. Calamars à la plancha, salade césar, verres de vin blanc et bouteille d’eau gazeuse, voilà les différents mets qui ont composé notre délicieux déjeuner. Le service y est très rapide et les hôtes sont agréables et blagueurs. Un bon moment à passer dans un cadre moderne comme je les aime.

Prix moyen du déjeuner pour 2 personnes : 32€ 

  • MosheNicaragua 5901, Palermo Hollywood.

Moshe est le tout premier restaurant que nous avons découvert à Buenos Aires. Un petit restaurant péruvien à bonne réputation, le propriétaire vous accueil et vous sert avec amabilité. La façade jaune, la décoration ultra vieillotte, la nappe magenta à paillettes et l’odeur pas très agréable nous a fait douter de la qualité de la nourriture. Dans le doute, nous avons écarté les fruits de mer pour commander des brochettes de poulet et du maïs. Jouons la sécurité. À notre grande surprise, nous avions mal jugé le restaurant qui nous a proposé une viande tendre et fondante, parfaitement cuite et des chips de maïs délicieux. Plus tard, notre ami Romain qui vit à Buenos Aires à l’année nous a présenté Moshe comme un très bon restaurant dont les spécialités sont à tester ! Comme quoi, l’habit ne fait pas le moine ;)

Prix pour 2 personnes avec 2 boissons et 2 plats : 30€

  • SipanUriarte 1648, Palermo Soho.

Nous nous sommes battus pour enfin avoir une table dans ce restaurant. Inutile de vous pointer sans appeler au moins 2 jours à l’avance. Le succès de Sipan est impressionnant. Une cuisine péruvienne chic et gastronomique qui propose une entre autre leurs fameux Céviche, le plat le plus commun au Pérou. Le Céviche est un plat savoureux et subtil, il est fait traditionnellement de poisson et fruits de mer marinés dans du jus de citron vert et assaisonné avec du piment, de la coriandre et des oignons. Rien que de vous en parler, j’en ai l’eau à la bouche !

Le meilleur Céviche goûté jusqu’ici était à Miami, dans le quartier de downtown, au Ceviche 105. Sipan suit toutefois de près mon n°1.

Côté service, peu mieux faire : l’hôtesse est une idiote qui a oublié son amabilité chez elle. Je ne trouve pas de meilleurs mots pour la qualifier à ce jour. Notre serveur lui n’était pas beaucoup mieux, il a inversé nos plats, mon fiancé a mangé mon ceviché de crevettes et moules marinées, puis après avoir attendu 50 minutes que mon plat arrive, je lui ai demandé de commencer à manger. Mon plat est arrivé 1h15 plus tard et voila que le serveur sert une nouvelle fois mon fiancé en lui disant qu’en fait son plat était le mien.

Bref. Je me suis retrouvé à creuver la dalle à 22h30 à attendre qu’il refassent mon plat…et on ne peut pas leur décerner le prix de la rapidité. Bon, heureusement, suite à cet épisode, le dessert nous a été offert et le tout était délicieux.

Prix pour le diner avec 2 entrée, 2 plats, 1 bouteille de vin, 1 eau plate, 1 dessert : 90€ (une fortune pour la ville quand le prix moyen d’un restaurant oscille autour de 35/40 euros à 2.)

  • NuchaNicaragua 6055, Palermo Hollywood.

Nucha est un petit restaurant de sandwiches, salades et qui sert un bon petit déjeuner. Nous y sommes allés lors de notre arrivé avant de découvrir Oui Oui, quelques mètres plus loin. Un petit déjeuner à la française avec toast, muffin, jus d’orange, oeufs… je ne vous apprend rien. Ça se mange, c’est frais, rien de transcendant.

Prix moyen pour 2 petit dej complets : 32 euros (le double de Oui Oui)

  • DemuruHonduras 5296, Palermo Soho.

Nous avons découvert ce restaurant par hasard, à l’abord d’une rue de Palermo. Il y avait écrit « cuisine d’auteur », les serveurs était bien habillées, les gens à l’intérieur semblaient se régaler et quelques diplômes mettant en avant leurs prix d’excellence gastronomique… Nous ne savions pas où nous mettions les pieds mais nous nous y sommes aventurés et nous avons eu raison ! Hmmm que c’était bon ! Une cuisine locale, raffinée, fondante en bouche… Et le service qui est tout aussi bon. J’y retournerai !

Prix pour 2 personnes avec 2 entrée, 2 plats, 1 bouteilles de vin, 1 bouteille d’eau : 50€

  • Lo de JesusGurruchaga 1406, Palermo Viejo.

Nous sommes loin des touristes et proches des Porteños dans ce bistrot typique de Palermo. Une parilla (grillades) digne de ce nom avec une viande d’une grande qualité. Comme souvent, ils servent copieusement, ce resto est idéal pour les grosses faims ! Toujours complet, il est bien de reserver car malgré cela il y a de l’attente. Avec les températures d’été, on patiente dans une ambiance chaleureuse, verre de vin à la main et entourés d’argentins venus se régaler. Lo de Jesus (Chez Jesus) est l’une des meilleures viandes argentine que nous avons dégusté depuis notre arrivée !

Prix moyen pour 2 personnes avec 2 plats et 2 verres de vin rouge : 40€ 

  • Kentucky pizzaSanta Fe 4602, Plaza Italia.

À la recherche d’une bonne pizza en sortie de boite, les jours fériés, le dimanche ? Kentucky pizza est là bonne adresse pour se remplir le bide avec satisfaction. Le 25 décembre, il était inespéré de trouver quoi que ce soit d’ouvert en ce jour sacré. L’Argentine est une nation catholique, le 24 après-midi et le 25 décembre tout est fermé, absolument tout. Inutile d’essayer de trouver une bouteille d’eau. Heureusement, Kentucky Pizza déroge à cette loi et nous propose des parts de pizza croustillantes à tous les goûts et faites sur place au four.

Par contre, il va falloir me faire confiance sur parole, parcequ’à en voir la devanture du restaurant, les parts de pizza prises en photos, les tables et chaises en plastique, la déco dépassée… on a presque envie de partir en courant. Mais non, c’est propre, c’est bon, c’est rapide et c’est pas cher. Il faut seulement le savoir, maintenant, vous savez !

Prix d’une part de pizza avec une boisson : 3,50€

  • Casa EvitaJuan María Gutierrez 3926, Palermo.

Le restaurant de la Casa Evita est le seul restaurant choisi grâce à notre guide Lonely Planet. Décrit comme un endroit agréable au carrelage à damiers et chaises rouges en plein coeur d’une jolie cour, l’ambiance nous a tout de suite séduits. Une salade pour moi et une bonne viande pour mon fiancé, nous nous sommes régalés. Mon coup de coeur : un empañada de viande (traduisez feuilleté à la viande) en entrée, tout simplement dé-li-ci-eux !

Côté service rien à signaler : les animaux sont les bienvenus et ils le précisent « you best friend is welcome ! » avec une petite photo de toutou. En tant que propriétaire d’un adorable chien, bien qu’absent pendant ce voyage, j’ai apprécié le geste. Dans cette ambiance fleurie, avec ce sol à damier et ces chaises rouges en fer forgé on se croirait dans un chapitre d’Alice au pays de Merveilles. Un bon moment !

Prix pour 2 personnes avec 1 entrée, 2 plats, 2 boissons : 40€

  • Le Blé - Av. Alvarez Thomas 899, Colegiales.

C’est un peu leur pain quotidien : des tartines, des sandwiches, des salades, du pain de toutes sortes… Le Blé porte bien son nom. Idéal pour un petit creux en fin de journée (ou un gros creux !) nous y avons goûté un sandwich à la viande, un sandwich au poulet pané et pour ma part une tartine aux champignons et au fromage crémeux.

Le tout accompagné d’une limonade fraîche à la menthe et au gingembre ! Ce n’est pas de la haute gastronomie, mais parfois c’est exactement ce dont on a envie !

Prix pour 2 personnes avec 1 carafe de limonade, 1 tartine chaude et  1 sandwich chaud et ses frites : 12€

  • La Cabrera Norte - Jose Antonio Cabrera 5127, Palermo Viejo.

Nous en avions entendu parler de Paris, « Pensez à manger à la Cabrera Norte », « Il y a aussi la Cabrera Boutique », « sinon, dans le vieux Palermo il y a le resto la Cabrera à ne pas rater ». Ok Ok Ok. Comme ne nous pouvions pas le manquer, nous y sommes allés. Apparemment, nous n’étions pas les seuls à s’être vivement fait recommandé se restaurant. Aussi réputé que Mafalda pour les Argentins, la Cabrera Norte est le restaurant de viande par excellence.

Après 30 minutes d’attentes qui passent plutôt vite (grâce à la petite télévision qui diffuse en boucle des bêtisiers des chiens qui dansent, mariées qui se croûtent au sol et gymnaste qui se castrent), nous nous installons à notre table.

Notre choix se porte sur un boeuf Wagyu élevé en Argentine. En effet, la grande différence entre le boeuf Wagyu et celui de Kobé est que ce dernier est exclusivement élevé au Japon dans la ville de Kobé. Leur traitement est cependant le même : massé au saké à longueure de journée, alimentation surveillée, hydraté à la bière et bercé à la musique classique. Ces 4 points donnerait à la viande une chaire tendre et marbrée. Résultat, un gout exceptionnel.

À notre grande surprise, le prix n’était pas aussi élevé que lorsque nous commandons du boeuf de Kobé un peu partout dans le monde (environ 150 euros les 250g de viande). Ici, c’est 70 euros les 500g, une grosse pièce à partager.

Un seul mot à la bouche : Miam. Après ce festin : des sauces à n’en plus finir, un gratin de courgettes, des frites géantes, ce boeuf bon mais interminable… on a qu’une seule envie : aller se coucher et ne plus jamais se réveiller.

Prix pour 2 personnes avec 1 boeuf Wagyu (à partager), 1 bol de frites (à partager), 4 verres de vin, 1 dessert, 1 bouteilles d’eau : 90€

  • Homemade Asado chez des amis à Belgrano.

Celui-ci, vous ne pourrez pas vous y rendre mais vous pourrez vous en procurer si vous improvisez un diner entre amis ! Nos amis Porteños (habitants de Buenos Aires) nous ont accueilli chez eux pour un diner sous le signe de la grillade (encore et toujours !). Je dois absolument vous parler de ce diner pour la viande et les pommes de terre fumées au barbec. Sincèrement, je n’ai pas le souvenir d’avoir déjà mangé une viande aussi goûtue. Je n’avais qu’une phrase en tête : « Putain, que c’est bon. »

À cette occasion, nos amis nous ont fait découvrir la tradition du Maté. La Yerba Maté est une plante qui pousse naturellement aux bords des ruisseaux et dans les forêts montagneuses. En infusion, elles servent de tonique nerveux et musculaire, de stimulant pour les fonctions digestives. La Yerba Maté est la boisson traditionnelle en Argentine : les argentins ont l’habitude de la partager en groupe, cette boisson a une vocation sociale très forte. Le Yerba Mate est une herbe que l’on verse généreusement dans une calebasse, puis on y ajoute de l’eau bien chaude mais pas bouillante. On y insère une paille (bombilla) qui va filtrer les herbes et ne laisser passer que l’eau parfumée. La coutume veut que celui qui prépare le récipient soit le premier à y goûter, ensuite on se le fait passer en repassant toujours par le préparateur de la boisson.

J’ai trouvé cette boisson TRÈS amère et franchement imbuvable. Ceux qui aiment le café noir pourront peut-être apprécier le Maté… En tout cas, vous en retrouverez dans votre box Anticocotte du mois de janvier pour vous faire votre propre idée ! ;)

Viande et légumes achetés au Barrio Chino, immense marché alimentaire situé dans le quartier de Belgrano. Le Yerba Maté se trouve absolument partout en argentine !

  • Freddo - Angel Justiniano Carranza 1867, Palermo Hollywood.

Freddo est une chaîne de cafés et de glaces que nous trouvons un peu partout dans le monde. Lors d’un barbecue chez des amis, nous avons donc commandé en dessert les glaces Freddo, fraîchement livrées à domicile. De la framboise, de la passion, de la fraise mais surtout une glace onctueuse au Dulche de Leche. Miam ! On pourrait ne jamais s’arrêter d’en manger !

acc943124feb11e38f1b1221bafaee2a_7

  • Bottega del fin del mundoHonduras 5663Palermo Hollywood.

À défaut d’avoir trouvé la Bottega del fin del viaje, pour notre dernier diner, Sacha et moi avons opté pour la Bottega del fin del mundo. Un peu dépassé depuis décembre 2012 comme nom, mais pourquoi pas.

À l’arrivée, un service accueillant avec une serveuse qui parle anglais parfaitement (eennfffiiinnn) et qui nous présente les différents vins à déguster avant de commander (…c’est gratuit !).

En entrée, je me suis délectée d’un carpaccio de poulpe accompagné de sa purée de noix. En plat principal, une bonne viande pour clore ces vacances en beauté. Nous avons accompagné nos plats d’un pinot noir à couper le souffle.

Un service à la hauteur des lieux, de la modernité, une ambiance sombre aux plafonds bordés de gorges lumineuses. De grandes baies vitrées et un mur habillé de centaines de bouteilles de vin… C’est moderne, c’est de bon goût, c’est tout ce que j’aime. Certains trouverons l’endroit peut être un peu « too much« … À vous de juger si vous avez l’occasion d’y passer !

Prix pour 2 personnes avec 2 entrées, 2 plats, 1 bouteille de vin rouge et 1 eau gazeuse : 60€ 

VISITER LA VILLE

Voici une liste non exhaustives des endroits que nous avons eu le temps de visiter à Buenos Aires, les guides vous en parleront mieux que moi mais je pense qu’après avoir vu tous les endroits énoncés ci-dessous vous serez pas mal calés ! 

MALBA – Le Museo de Arte Latinoamericano (Palermo) : on y trouve des oeuvres contemporaines et plus classiques. La librairie du musée est pleine de bouquins très intéressants sur les grands artistes du monde, de Picasso à JR !

Prix : 8€ par personne. Fermé le mardi.

Le Jardin botanique (Palermo) : ce luxurieux jardin imaginé par le paysagiste Carlos Thalys regorge de magnifiques plantes, d’une roseraie immense, de sculptures antiques, de petits lacs bordés de nénuphars et de quelques 3000 arbres d’espèces différentes. Une promenade romantique sous le soleil de Buenos Aires !

Entrée gratuite et ouvert tous les jours

Le parc Zoologique (Palermo) : retour en enfance pour regarder les éléphants, les girafes, les singes, un tigre blanc, des cerfs, des zèbres, des reptiles… Un zoo classique quoi. Attention aux amoureux des animaux, comme vous pouvez vous en douter la situation de ces petites bêtes peu vous faire de la peine. Certain d’entre eux n’ont pas de zone d’ombre sous 40 degrés et certains sont très amaigris… :(

Prix de l’entrée 7€ par personne, fermé le lundi.

Plaza de Mayo y Casa Rosada (Microcentro) : La maison rose accueille les bureaux de la présidence Argentine. C’est l’Elysée en France. Elle se trouve Plaza de Mayo, une place réputée pour la marche des mères en mémoire de leurs enfants disparus et autres manifestations politiques. Il s’agit de la toute première place centrale de la ville.

Les antiquaires de San Telmo : Le dimanche, l’artère principale de San Telmo est fermée à la circulation pour laisser place aux antiquaires et artisans locaux. On y trouve aussi des fruits et légumes ou des produits vintage comme de vieilles signalisations « Quilmes » ou encore de vieux feux rouge qui fonctionnent encore.

El Caminito à La Boca : La Boca est un quartier qui craint pas mal, cependant El Caminito est l’artère la plus touristique de la ville et on y craint rien sauf de repartir les bras chargés de souvenirs pour les copains ! Des maisons colorées, des artistes qui vendent leurs peintures aux couleurs criardes, des danseurs de tango qui font leur spectacle machinalement pour récupérer quelques pesos. À El Caminito, on se sent comme dans une grande boutique de souvenirs, attrape-touristes, mais avec tout plein de couleurs sur les murs, le soleil au dessus de nos têtes et de la musique dans les oreilles. 

Jardin JaponaisCe jardin est un cadeau fait à la ville de la part de la communauté japonaise immigrée en Argentine. Des petits ponts rouges, des gros poissons, des arbres et des bonsaï… un bout du Japon au coeur de la ville de Buenos Aires. On peut aussi assister à des cours de yoga ou à la cérémonie du thé qui ont lieu à des créneaux horaires particuliers.

Prix de l’entrée 3,5€ par personne.

El puente de la Mujer et Puerto Madero : Le quartier de Puerto Madero est moderne et propret, refait à neuf par un ambitieux promoteur, le port n’est pas sans rappeler celui de Londres. La prouesse d’architecture est sans nul doute le Pont de la Femme (Puente de la Mujer) réalisé par l’espagnol Santiago Calatrava. Un pont blanc gigantesque censé représenter un couple dansant le Tango.

Le cimetière de Recoleta : Cet endroit est un incontournable de Buenos Aires. 55 000 m2 pour plus de 4800 tombes, des caveaux les plus simples aux plus majestueux. S’y trouvent les plus grandes familles de la ville et les Présidents du pays. La beauté de cet endroit est d’un glauque fascinant : vitres de caveaux cassées, des cadres à photo des défunts et celui de leur chien, des espaces voilés de toiles d’araignées, de la poussière par tas, quelques cercueil légèrement entrouverts par le temps… chaque caveau a son histoire.

Petite anecdote : Un jour, l’un des porteños (habitant de Buenos Aires) a gagné au loto national, la première chose qu’il a faite a été de réserver sa place dans ce cimetière historique !

Entrée libre et gratuite

Plaza Dorrego : Cette place très fréquentée est située à San Telmo et est l’une des plus vieilles de la capitale. Les artisans y proposent des ceintures en cuir et des bijoux en argent pendant que les habitants boivent une bière fraiche au centre de la place. Nous sommes tous bercés par un grand orchestre local et des couples qui dansent le tango. Sur cette place, certains dessinateurs vendent leurs illustrations. Aujourd’hui encore, une des illustrations m’a beaucoup marqué : une silhouette de jeune fille de dos, grande et très bien habillé avec un petit tutu noir qui dévoile une fesse. Je regrette vraiment de ne pas me l’être offert pour l’accrocher dans mon dressing !

Galeria Pacifico (Microcentro) : Avez-vous été au Bon Marché ? Et bien vous avez une idée de ce qu’est la Galeria Pacifico ! Le grand magasin Le Bon Marché (Paris 7, rive gauche) a construit la Galeria Pacifico en 1889. Des marques de luxe, de la parfumerie, des étages et des lumières. Rien d’extraordinaire.

Bond Street Galeria : Quelques graffitis sauvages, quelques dessins bien travaillés, des magasins de skate, de baskets et de casquettes. Des tatoueurs, des plateformes à pics… Entre le style rock et métal punk, pas grand chose à l’intérieur qui ne me corresponde !

Centro cultural de Recoleta : C’est un ancien couvent franciscain qui abrite aujourd’hui le centre culturel le plus dynamique de la ville. Les espaces sont propices aux expositions photos, scuptures…etc. On peut se rentre sur la terrasse pour siroter une limonade fraîche en écoutant un bon concert de jazz !

Cité du design : À 2 pas du centre culturel, et pour ceux qui aiment le mobilier minimaliste, les luminaires sophistiqués, les produits high tech; le centre du design est l’endroit qui vous donnera envie de tout acheter ! En tant qu’architecte, pour mon chéri, c’était un petit peu Disneyland.

La bomba del TiempoNos amis nous ont amené à un festival musical auquel ils assistent presque toutes les semaines, comme un rituel : La bomba del Tiempo. Il s’agit d’un orchestre de percussions qui offre un spectacle époustouflant au centre culturel Konex. Le groupe Bomba del Tiempo est né en 2006 et depuis ils se produisent tous les lundis. Nos amis nous expliquent que chaque semaine l’énergie est différente, le public aussi et chaque fois que l’orchestre se produit on redécouvre la force des percussions.

Si au début du concert on se balance timidement sur nos pieds, pas plus de 10 minutes plus tard je me surprend à danser les bras en l’air les épaules en arrière et à sautiller frénétiquement au rythme de la musique. Une bière, une danse, une bière, une danse, une bière avec une danse… Pendant 2 heures, les 17 percussionnistes nous envoûtent sans s’essouffler.

bomba

Prix par personne : 7€

STREET ART : LE GRAFFITI MOYEN D’EXPRESSION

Les rues de Buenos Aires regorgent d’interventions urbaines : le street art. À l’origine moyen d’expression militante et populaire. On y trouve de la typographie, des portraits, de l’abstrait, des illustrations… Il y en a partout, de tous les goûts, de toutes les couleurs et par des artistes provenants du monde entier.

Après le graffiti militant, révolutionnaire; arrivent dans la capitale des influences new-yorkaises mettant en avant des artistes aux visions nouvelles : 3D, personnages, animaux remplacent peu à peu les graffitis sauvages. Parmi les plus connus en Argentine nous avons l’artiste Nerf, Kid Gaucho ou Jaz… mais on les compte par centaine !

Mon fiancé, passionné de graffiti également, s’est procuré quelques bombes pour marquer notre passage dans la ville de Buenos Aires !

Calor, Colors, Colors !

DSC01519

DSC01515

DSC01534 copy

Moi et notre ami Romain qui vit à Buenos Aires à l’année

DSC01527

 ❤ Le magazine en ligne Argentin Gafas Negras, porté sur les dernières tendances, le lifestyle, la mode et l’art a à cette occasion rédigé un joli article à propos de mon chéri, à découvrir ici.  ❤

SHOPPING TIME !

Pour le shopping, à Buenos Aires on est bien servi ! Les créateurs n’hésitent pas à ouvrir leur propre boutique pour y proposer leurs créations. À ma grande surprise, les prix sont très proches de ceux appliqués en France, pas de grande affaire à part dans les boutiques vintage (fripes) où les prix oscillent entre 1 et 5 euros Vs. 40 à 100 euros en boutique.

Parmi les dizaines boutiques où j’ai pu me rendre, j’ai mes quelques favoris : Traco, Jazmine Chebar, Lupe Fashion, Ay not dead… Je n’ai malheureusement pas tous les noms des enseignes que j’ai aimé en tête mais ils se trouvent pour la plupart dans le quartier de Palermo Soho. Mes boutiques coup de coeur sont Be Black Mamba et Somos THEM.

Mon shopping bag

shopshop

Débardeur noir uni + Jupe à bretelles motifs cannabis + Robe géométrique  ♡ SOMOS THEM

leather

 La veste en cuir d’agneau ♡ BLACK MAMBA

_____

That’s it !

IMG_4123

Mots-clefs : , , , , , , , , , , ,

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (6)

  • MeliMelo

    |

    Ton article est une pépite à 7 jours de mon départ à Buenos Aires !! J’ai trop hate d’y être, merci !

    Répondre

  • EA

    |

    Super ce reportage ! Ca donne vraiment envie de faire sa valise !!

    Répondre

  • Anna bella

    |

    Ahhhhhh j’adore anti cocotte ! J’ai trop envie d’y aller en février maintenant ! Il fera toujours beau ?

    Répondre

  • Tatiana voyage seule

    |

    Super article je sais quoi faire à Buenos Aires maintenant ! Je vais garder ton article bien précieusement. Bisous

    Répondre

  • Natasha

    |

    J’ai tout lu même s’il n’est pas prévu d’aller à Buenos Aires de si tôt mais parce que j’adore ta façon de t’exprimer ! Tu écris vraiment bien !

    Répondre

Laisser un commentaire